LaVieEnLNH

Le hockey, c'est nous!

Elvis Merzlikins : le prochain Jordan Binnington?

Elvis Merzlikins : le prochain Jordan Binnington?

En début de saison, les journalistes, les analystes et même les amateurs de hockey croyaient que les Penguins, les Capitals, les Hurricanes et les Islanders allaient se battre pour l’obtention des trois premiers rangs de la section Métropolitaine. Mais que dire des Jackets qui, en date d’aujourd’hui, figurent au troisième rang de la division avec une récolte de 69 points en 56 parties.

On ne donnait pas cher de leur peau après la perte d’Artemi Panarin, Matt Duchene, Ryan Dzingel et Keith Kinkaid au marché des joueurs autonomes. Ce n’est pas comme si Kinkaid est une grosse perte, mais c’est une perte quand même . Bref, leur directeur général était crucifié sur la place publique. De plus, avec la perte du gardien numéro un Joonas Korpisalo, nous pensions tous que leur saison était belle et bien terminée.

C’est alors qu’un certain Elvis Merzlikins s’est vu donner le poste de gardien numéro un. Avant la blessure à Korpisalo, Elvis n’avait toujours pas connu la victoire. Il a profité de cette blessure pour se faire un nom aux coins de la LNH. Oui, il a une des meilleures ou sinon la meilleure défensive du circuit devant lui, mais on ne peut lui enlever ses 5 jeux blancs. Il mène d’ailleurs la ligue à ce chapitre. Et ce n’est pas tout, Merzlikins a un pourcentage d’arrêts de .930, également bon pour le premier rang de la LNH.

L’expression « Le malheur des uns fait le bonheur des autres » s’applique très bien au Letton dans ce cas-ci.

C’est une comparaison très facile avec le gagnant de la Coupe Stanley Jordan Binnington qui, la saison dernière, est sortie de nulle part pour aider son équipe à gagner la Coupe en affichant des statistiques très impressionnantes. Merzlikins va-t-il faire la même chose? Je ne pense pas, il ne faut pas rêver non plus. Il ne faut pas rêver, mais qui avait prédit que les Blues allaient gagner la Coupe Stanley à date du 31 décembre? Donc, le précieux trophée est-il envisageable d’atterrir à Columbus cette saison?

La troupe de John Tortorella est loin d’avoir le talent et la profondeur offensive pour imiter les Blues de la saison dernière, mais leur défense est très similaire: un bon jeune gardien qui veut se faire un nom, une défensive habile, jeune et expérimentée. Ça vaut la comparaison non?

Le gardien de 25 ans pourrait-il réussir à voler le poste de Korpisalo lors de son retour au jeu? Chose certaine, le choix #76 des Jackets lors du repêchage de 2014 sait comment se faire un nom. Il a même été l’étoile de la dernière semaine dans LNH avec une fiche de 2-1-0 et 2 jeux blancs. Pourrait-il même être un potentiel candidat au trophée Calder et Vézina?

Raph Simard

Passionné de sport depuis son enfance, il adore écrire sur le sport qui lie les Canadiens à chaque jour. Il étudie présentement à la Cité Collégiale en journalisme.

Articles similaires

À lire également x

%d blogueurs aiment cette page :